Decarbonised hydrogen imports into the European Union: challenges and opportunities

Télécharger l’étude  / Download the study

Les comités européens du Conseil Mondial de l’Énergie ont réalisé une étude sur le rôle de l’hydrogène décarboné en Europe pour atteindre l’objectif de neutralité carbone. Cette étude a mis en évidence l’importance que joueront les importations pour répondre à la demande (qui pourrait être multipliée par 6, passant de 10 à 60 millions de tonnes en 2050) dans un contexte contraint notamment par la rareté des espaces disponibles. Elle examine différentes options (technologies de production, pays exportateurs, modes de transport) et procède à une estimation des coûts de l’hydrogène livré chez l’utilisateur.

Parmi les principales conclusions :

  • L’importance du bouquet énergétique du pays producteur d’hydrogène pour qu’il soit effectivement décarboné
  • L’enjeu colossal des investissements (900 milliards de dollars jusqu’en 2050) pour le développement d’infrastructures de production et de transport d’hydrogène, nécessaires aux importations hors de l’Union européenne
  • L’impératif besoin d’une régulation européenne claire : normalisation, contrats de long terme, conditions de concurrence
  • Le remplacement des « couleurs » de l’hydrogène par son intensité carbone dans les études, les débats, les politiques et les stratégies pour leur apporter la rigueur indispensable

L’étude a été menée en mobilisant plus de 30 experts et plus de 25 entreprises ou organisations venant de 12 pays différents. Elle a été pilotée par un comité représentant sept comités nationaux européens du Conseil Mondial de l’Énergie (Allemagne, Autriche, Espagne, Estonie, France, Italie, Russie), des pays potentiellement exportateurs et l’Observatoire Méditerranéen de l’Énergie qui a également contribué substantiellement à ce travail.