15 bonnes raisons

d’être membre du Conseil Français de l’Énergie

Rejoindre le Conseil Français de l’Énergie, comité français du Conseil Mondial de l’Énergie, c’est faire partie d’un large réseau de dirigeants et experts de l’énergie : 3 000 organisations réparties dans près de 90 pays, dont deux tiers de pays en développement, représentant toutes les énergies et toutes les technologies.
En devenant membre, votre voix est mieux entendue aux niveaux national, régional et mondial et vous pouvez :

1

Impliquer vos collaborateurs dans les travaux du Conseil Mondial de l’Énergie en nommant des experts dans les groupes de travail.

2

Accéder aux études et recherches internationales du Conseil Mondial de l’Énergie avant leur publication officielle.

3

Organiser une présentation des travaux et publications du Conseil Mondial de l’Énergie spécialement pour vos collaborateurs, partenaires ou clients par le secrétaire général du Conseil Français de l’Énergie.

4

Disposer d’une information privilégiée sur les activités du Conseil Mondial de l’Énergie lors d’échanges réguliers entre les membres (Briefing virtuel).

5

Participer aux petits déjeuners de l’énergie (Décryptages) autour de l’intervention d’un dirigeant ou d’un expert sur un sujet d’actualité, suivi d’un temps d’échanges.

6

Recevoir La lettre du CFE, la lettre d’information du Conseil Français de l’Énergie, L’Info du CFE, une brève réservée aux membres.

7

Bénéficier de relations privilégiées avec
La Revue de l’Énergie, revue bimestrielle éditée par le Conseil Français de l’Énergie.

8

Proposer à vos collaborateurs une formation à l’énergie (en projet).

9

Promouvoir vos évènements grâce au réseau du Conseil Français de l’Énergie.

10

Contribuer à l’orientation stratégique du Conseil Mondial de l’Énergie et à son fonctionnement en proposant des représentants dans les instances de gouvernance.

11

Tirer parti du réseau européen du Conseil Mondial de l’Énergie qui travaille sur les priorités de la région Europe et mène un dialogue constant
avec la Commission européenne.

12

Profiter d’opportunités de réseautage uniques grâce aux multiples activités en France et à l’étranger, notamment avec les dirigeants de l’industrie, les gouvernements et les experts du secteur de l’énergie.

13

Offrir à vos jeunes professionnels l’opportunité de débattre des questions énergétiques avec d’autres jeunes professionnels en rejoignant le réseau des Future Energy Leaders (FEL) en France ou en proposant leur candidature pour le réseau international FEL-100.

14

Assister gratuitement ou à un tarif préférentiel aux événements du Conseil Français de l’Énergie et du Conseil Mondial de l’Énergie (comme le Forum Européen de l’Énergie ou le Congrès Mondial de l’Énergie).

15

Contribuer au travail du comité énergie (présidé par le secrétaire général du Conseil Français de l’Énergie) de la Fédération mondiale des organisations d’ingénieurs.